Depuis quelques temps j’ai remarqué quelque chose d’assez particulier sur la page facebook de poutinewar. À chaque fois qu’on place une photo d’une poutine qui déroge de la formule standard, sauce brune, frites et fromage en crotte, il y en a toujours quelques-uns qui s’offusquent. Des puristes qui ne permettent AUCUNE modification à la recette qui à été inventée il y a 50 ans. Comme si il était impossible d’améliorer l’originale. Comme si c’était un sacrilège d’ajouter du nouveau à la poutine. Comme si le rôle des restaurants était de perpétuer la même foutu de poutine usinés année après année.

La poutine, comme tout autre chose dans l’univers, est en constante évolution. Les seules choses qui sont statiques sont les choses mortes. Toutes expressions culturelles saines, incluant la gastronomie, se doivent d’être en mutation permanente. Ceci est signe de vitalité.

Que du monde fassent leur propre bouillon au lieu de mettre de la poudre dans de l’eau chaude, c’est une bonne chose.

Que du monde essayent d’autres sortes de fromages que du fromage en grain, c’est une bonne chose.

Que du monde soit créatifs avec la poutine, c’est une bonne chose.

Est-ce clair ?

Il me semble que la poutine traditionnelle n’est pas exactement en voie de disparition. Si quelques restaurateurs courageux décident d’y ajouter une petite touche de fantaisie, c’est pas la fin du monde.

Peut-on s’entendre la dessus ?